JEROME RUGGIERO

Cravate 7 plis

7 plis

La cravate 7 plis est une cravate particulière, de par sa rareté mais aussi de par son élaboration. Elle apporte l’élégance et un bien tombé particulier.

Peu de maisons en fabriquent encore aujourd'hui car il faut posséder une parfaite maitrise du métier de cravatier.

M’intéressant depuis de nombreuses années à l’univers des cravates, j’ai décidé de faire découvrir cette gamme spécifique aux personnes qui souhaitent apporter à leur allure, un effet sartorial.

Les cravates 7 plis sont entièrement réalisées à la main, de la découpe du tissu à la couture des différents éléments qui la constituent, elle est repliée 7 fois sur elle-même ce qui lui procure un effet de volume, de dimension.

Conception d’une cravate sept plis

Le choix du tissu 

La sélection est une étape primordiale, celle qui apportera à la cravate 7 plis son originalité. 

J’utilise des étoffes conçues par les plus grands tisserands italiens, des étoffes qui une fois pliées, garderont leur forme d’origine sur la durée. Je sélectionne mes tissus au coup de cœur.

En fonction du choix du tissu (laine, soie, cachemire, …), un entoilage sera ou ne sera pas intégré. Ceci dépend de la lourdeur du tissu, par exemple pour une étoffe épaisse, l’entoilage ne sera pas nécessaire.

Ce type de cravate requiert 2 fois plus de tissu que sa benjamine : la 3 plis.

La découpe & le pliage : l’art du fait-main

La découpe se fait manuellement de façon artisanale, à l’aide d’un canevas de cravates 7 plis. Le bord est rouloté à la main aux extrémités et sans doublure afin de mieux apprécier le raffinement du travail qui se trouve également à l’arrière de la cravate.

Vient ensuite l’étape du pliage. La cravate est repliée 7 fois dans son intérieur afin de lui apporter du volume, nous pouvons comparer cette étape à l’art du pliage chinois : l’origami. 

Le fil d’aisance est passé à l’intérieur de la pièce et cousu. Ce fil, visible à l’arrière, permet de distendre la cravate, il participe à sa souplesse. Lorsqu’il est tiré, il permet à la cravate de reprendre sa forme initiale après avoir porté un nœud serré pendant une longue journée. Ce petit geste quotidien allongera la durée de vie de votre cravate 7 plis.

La touche finale

Lorsque ces différentes étapes sont réalisées, j’apporte enfin ma touche personnelle, celle qui apportera à la cravate sa singularité et son caractère.

Pour le renfort de fermeture (travetto), j’utilise un poinçon représentant un bouclier frappé de la lettre « P », symbole cher à mon cœur, et reposant sur un cercle d'alcantara. 

 

Manufacturé en Italie